• Marie Christine Dean

CORONAVIRUS - vs - ASTROLOGIE

CORONAVIRUS - vs - ASTROLOGIE

Je tenais absolument à vous partager ici un compte rendu de certains échanges que j'ai eu avec des amis et gens proches, pensant que cela pourrait vous être utile à titre d'information.

L'astrologie a ceci d'intéressant, c'est qu'elle nous permet d'étudier les cycles passés en vue de réfléchir à ce qu'il se passe dans notre présent. Cela est tout aussi valable pour les thèmes natals personnels, mais également pour ce qui est de l'astrologie mondiale.


À en juger par l'intérêt suscité, la Covid-19 est sans aucun doute l'un des thèmes les plus marquants de l'année 2020, sinon de la décennie. Mais comment expliquer le Coronavirus à l'astrologie?


Comme j'ai pu l'évoquer dans mon dernier ouvrage intitulé Astro-Logique : Horoscope 2020 et dans mes nombreux articles sur le transit de Saturne et le transit de Jupiter dans le stellium se formant au signe du Capricorne (je vous invite fortement à le relire) https://www.astro-logique.com/blog- on devinait bien que ces énergies étaient tout sauf anodines! S'il y a un aspect majeur qui est ''responsable'' du Coronavirus, c'est assurément la conjonction Jupiter-Pluton en Capricorne. Je m'explique...


En astrologie, Pluton régit entre autres les épidémies, les pandémies ainsi que les principaux cycles de la vie, et la mort, bien entendu. Quant à Jupiter, elle a régence sur les problèmes sociétale et a une qualité d'expansion (propagation). D'ailleurs, Jupiter et Pluton ont tous deux une qualité d'amplifier les choses lorsqu'elles se rejoignent. Or, on peut s'attendre à des choses hors de proportion de prendre place, à un déséquilibre certain. Étant donné que cette conjonction prend place en Capricorne, signe par excellence qui est associé à la vieillesse, en effet, la population plus âgée est davantage affectée par le virus.


Chronologie du Coronavirus et les transits astrologiques correspondants:


1er décembre 2019 - Jupiter en Capricorne: Premier patient connu à ressentir des symptômes.


26 décembre 2019 - Le Noeud Sud de la Lune et l'Éclipse Totale du Soleil conjoint Jupiter: Le virus est identifié comme étant une souche étroitement liée à un coronavirus du type du SRAS.


9 janvier 2020 - Saturne-Pluton étroitement lié, mais pas tout à fait conjoint: Le gène du virus est finalement rendu public.


21 février 2020 - Mars en Capricorne, rejoignant le Stellium qui prend place au même signe: Le nombre de cas détecté augmente à une croissance rapide et continue.



À quoi faut-il s'attendre maintenant?

Entre la période du 18 au 23 mars, Mars-Pluton conjoint en Capricorne, ça risque de devenir plus problématique; propagation possible de la maladie dans la population.


Avec Saturne qui prendra place au signe du Verseau dès le 21 mars 2020, attendez-vous à ce que certaines mesures mises en place exercent un impact sur la liberté de mouvement de la population. À cet effet, Saturne, planète par excellence de la restriction, le Verseau, signe qui est associé au groupe, des zones de quarantaine se multiplieront probablement sans compter qu'il y aura des restrictions sévères pour les déplacements en avion (Verseau, signe du voyage aérien).


Mars-Saturne conjoint 0° Verseau le 1er avril 2020 - date significative dans la progression du virus puisque 0° sera le lieu de prédilection où se tiendra la conjonction Jupiter-Saturne le 21 décembre 2020.


D'ici là, Jupiter-Pluton conjoint le 4 avril 2020, on peut s'attendre à un événement marquant de se manifester vers cette date.


Sur une note plus positive, Mars et Saturne quittant le signe du Capricorne le 1er avril 2020), un allègement de la tension est à envisager, la terreur collectif s'amoindrira du moins, c'est à espérer que ce sera un signe de la diminution de la propagation du virus. Il n'en demeure pas moins, il importe de mentionner que la conjonction Jupiter et Pluton sera active jusqu'en novembre 2020. Or, n'allez donc pas être surpris d'une résurgence possible du virus soit à nos portes dès la mie-automne, mais elle ne devrait pas s'éterniser pour autant.


Bien que ce virus soit des plus dévastateurs, il n'en reste pas moins que Jupiter est la Grande Bénéfique du zodiaque. Par conséquent, son implication dans cette pandémie est assurément une promesse que quelque chose de positif en sortira, ne serait-ce qu'une diminution très significative de la pollution suite aux nombreuses fermetures temporaires des commerces et usines.


Nous comprenons tous que le Coronavirus et la norme de « distanciation sociale » ont en quelque sorte mis en pause notre vie quotidienne. Plutôt que de rester assis et d'envisager le pire, investissons tous nos énergies dans quelque chose de positif. Ne faites pas de place à vos peurs ni à vos craintes et encore moins à vos insécurités. Croire en nos nombreuses possibilités aura plus de chance de mieux nous servir à la longue alors qu'après tout, un fait tous parti du collectif.


Bien à vous, Marie Christine Dean

0 views