• Marie Christine Dean

ASTROLOGIE/DÉCONFINEMENT

Partout dans le monde, les gens savent que les temps changent, que nous nous déplaçons dans des territoires inexplorés. C'est un moment évolutif pour l'humanité, alors que nous subissons une métamorphose aux niveaux physique, psychologique et spirituel.


Le bouleversement actuel de la conscience collective frémit depuis des décennies, voire des siècles. Les conjonctions Saturne, Pluton et Jupiter au dernier décan du Capricorne dont j'ai initialement fait mention dans mon dernier ouvrage intitulé Astro-Logique : Horoscope 2020 sont à ce moment présent toutes dans leurs phases balsamiques. En d'autres mots, dans le tout dernier chapitre de leurs cycles respectifs. Par conséquent, cela implique un processus puissant et obligatoire d'abandon des constructions et des systèmes qui ne sont plus viables. Dans le Balsamique, il est urgent de semer de nouvelles semences pour les générations futures. En fait, Uranus au signe du Taureau nous invite à fertiliser et à entretenir l'ancien sol avant qu'il ne s'effondre complètement. Malgré le sentiment que nous avons peu ou pas de contrôle sur cette situation écrasante, la bonne nouvelle est que nous avons plus de capacité à concevoir l'avenir que nous le pensons, tant que nous ne laisserons pas la peur régner.


Les temps nous permettent d'orienter notre vision vers l'avenir, nous invitant à déterminer collectivement notre destin. Que peut-on faire pour inspirer et alimenter la renaissance de l'humanité? Comment synchroniser avec les cycles organiques de la nature? Sensiblement, il faudra attendre jusqu'en 2024, lorsque Pluton entrera pleinement dans le Verseau, pour voir toute la portée de ce qui doit être restauré alors que nous expérimentons les toutes premières indications d'un ''Nouveau monde '' qui prendra forme.


En astrologie, le Capricorne est associé aux gouvernements, aux grandes entreprises, aux institutions, à l'économie, aux infrastructures, au conservatisme, à l'autorité, à la tradition et à l'austérité. Depuis l'entrée de Pluton dans le Capricorne en 2008, l'humanité a vu les résultats de ce que la culture dominante a nié. Nous pouvons reconnaître que tout ce qui est exposé maintenant est le côté inconscient de notre histoire, de notre culture et de notre patrimoine. Pluton a un moyen de faire la lumière sur un matériau inconscient et ainsi le faire percoler lentement, mais sûrement jusqu'à la surface. Nous avons un aperçu de ce que nous craignons et nous confrontons à la nature de nos compulsions et aux moyens dont nous sommes privés de pouvoir, personnellement et collectivement. Les constructions sur lesquelles nous nous sommes appuyés pour la sécurité ne fonctionnent plus ou ne nous tiennent plus.


Saturne nous invite à réévaluer, réviser, rejeter et restructurer. Actuellement dansant avec Pluton en Capricorne, Saturne est exalté sous le signe de la Balance, qui porte le thème de la justice, et la pandémie illumine l'injustice à travers le spectre social. Saturne nous rappelle de revenir aux fondamentaux et de simplifier. À quoi voulons-nous que nos vies ressemblent? Il est maintenant temps de fixer notre nouveau cap. Avec la patience et tous les bons efforts que demande le temps, nous pouvons imaginer et créer un nouveau mode de vie.


La dernière fois que Saturne et Pluton étaient conjoints au Capricorne, s'est produite en 1518, avec Uranus en Taureau, tout comme aujourd'hui. Cette période a marqué un tournant dans l'évolution humaine.


En astrologie, Jupiter tend à exagérer tout ce qu'elle touche, alors maintenant, en Capricorne, signe de sa chute, les choses semblent plutôt désastreuses. Jupiter peut également augmenter le sentiment d'espoir pour l'avenir; c'est à nous d'embrasser l'esprit d'optimisme. Jupiter tend à grossir également tout ce qui est plutonien. Il y a trois conjonctions Jupiter-Pluton en 2020 - la première a eu lieu le 4 avril, les autres auront lieu le 30 juin et 12 novembre. Ces périodes tendront à amplifier le côté extrémiste de Pluton, alors que nous faisons face à la mort et l'espoir de renaître.


Avec Neptune en Poissons jusqu'en 2026, nous sommes confrontés à la réalité inquiétante des toxines sur notre planète. Le Poissons comme tel est le dernier signe du zodiaque, là où tout s'accumule - on pourrait imaginer une décharge collective. Il est important que nous reconnaissions l'opportunité de prendre des mesures constructives dès maintenant si nous voulons continuer à récolter des aliments frais et à boire de l'eau propre. Pouvons-nous récupérer le dépotoir publique et créer un espace sacré unifié? Maintenant plus que jamais, nous avons la possibilité de nous connecter avec l'univers divin, ainsi que l'amour et à l'acceptation inconditionnels. Que voulons-nous sacrifier?


Depuis mars 2019, Uranus est en Taureau et cela change la donne. La vérité vient du monde matériel, y compris l'agriculture, l'argent, notre corps et les ressources naturelles. À notre grande surprise, le Coronavirus nous a montré à quelle vitesse notre planète peut récupérer, en dépit même d'un court répit des attaques de l'humanité. La plupart d'entre nous qui vivons aujourd'hui n'ont jamais vu la vraie beauté de la terre, à l'abri de l'impact humain, de la pollution de l'air et du bruit. Heureusement, les dieux complotent pour nous aider!


Bien que nous puissions assister à une baisse des infections, il n'en demeure pas moins que quelque part au mois de mai, le 13 si ma mémoire est bonne, lorsque Mars prendra place au signe du Poissons, là où réside Neptune, il est plus que probable qu'il y aura une autre vague et une augmentation des toxines/poisons/virus cet été qui est d'ailleurs soutenue par la deuxième conjonction Jupiter-Pluton fin juin, mais également par l'éclipse. Il ne semble pas que cette pandémie se terminera très bientôt, car il y aura probablement une troisième et dernière vague vers la fin de cette année avant même de trouver un vaccin ou un remède.


Suivant que nous sommes tous, chacun de nous, co-créateurs dans cet univers, alors faisons des choix conscients et informés dès maintenant.

PS: Loin de là mon intention de faire du sensationnalisme et encore moins de nourrir la peur chez les gens, surtout qu'en début d'année alors que je prenais part à une émission et que j'ai vite senti, à trois reprises d'ailleurs, qu'on essayait de me soudoyer dans cette direction, mais il n'en demeure pas moins que je ne me gênerai pas de vous donner les faits pour ce qu'ils sont.


À la bon entendeur! Et merci de me lire.

61 views